Connect with us

PHOTOGRAPHIE

En inversant les rôles, ce photographe dénonce le sexisme des années 50

Pierre Waterschoot

Publié

le

En inversant les rôles, ce photographe dénonce le sexisme des années 50

« Lors de la dernière fête de Thanksgiving, j’ai entendu mes oncles parler de la façon dont les femmes feraient mieux de cuisiner, de prendre soin de la cuisine et de remplir «leurs devoirs de femme». Bien que je sache que tous les hommes ne pensent pas de cette façon, j’ai été surpris d’apprendre que certains le font encore, alors j’ai imaginé un univers parallèle, où les rôles sont inversés et les hommes ont un avant-goût de leur propre poison de sexisme. » Eli Rezkallah

«In a parallel universe» est une série d’images fictives, recréées à partir de vraies publicités à l’époque ou le sexisme était une chose ordinaire, qui remettent en question le sexisme moderne: le montrer à travers une lumière humoristique pour déclencher une conversation à travers ces images – une conversation que nous devons avoir.

Son site internet : http://www.plastikstudios.com/

En inversant les femmes par des hommes, le photographe Eli Rezkallah dénonce le sexisme ordinaire des années 50
If your wife ever finds out
En inversant les femmes par des hommes, le photographe Eli Rezkallah dénonce le sexisme ordinaire des années 50
You mean a men can open it ?
En inversant les femmes par des hommes, le photographe Eli Rezkallah dénonce le sexisme ordinaire des années 50
We’re pushing leotards
En inversant les femmes par des hommes, le photographe Eli Rezkallah dénonce le sexisme ordinaire des années 50
Get out of the kitchen sooner !
Don’t worry darling, you didn’t burn the beer !
Men don’t leave the Kitchen !
It’s nice to have a boy around the house
Christmas morning he’ll be happier with a Hoover
Show him it’s a woman’s world
Good thing she kept her head

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance

Translate »