Connect with us

ILLUSTRATION

Dark Vador mis en lumière dans « What Was Will Never Be »

Pierre Waterschoot

Publié

le

«What Was Will Never Be» est une collaboration entre le célèbre photographe Tim Tadder et le légendaire artiste numérique Mike Campau. Ensemble, le duo a produit des dizaines de projets à couper le souffle pendant plus d’une décennie. Cela marque leur première série sur « Dark Vador » NFT ensemble et sera sûrement une série à collectionner.

« Inspirés par ce nouveau changement et la puissance du monde de l’art, nous avons créé cette série de NFT qui parle de cette nouvelle vague d’art et rend hommage à une représentation iconique de la culture populaire des forces obscures. Les pièces sont présentées de manière puissante, fraîche et déconstruite, exprimant avec audace cette nouvelle période de l’art. »

Le lien du projet Behance

dark vador rose et bleu
Dark Vador Multicolore
Dark Vador n oir et blanc
Dark Vador Violet
What Was Will Never Be
What Was Will Never Be
Dark vador rouge et noir
Dark Vador

« Dark Vador a été élu «plus grand méchant de tous les temps» par les lecteurs du magazine britannique Total Films en 2001. C’est tout dire. Il est l’incarnation même du Mal. Avec son apparence mécanique qui lui ôte toute humanité, il inspire l’effroi et fait trembler jusqu’aux officiers de l’Empire. Bras droit de l’Empereur il n’a pour hiérarchie que ce même tyran qui tire les ficelles de la Galaxie, terrain de jeu de la saga. Autoritaire et sans pitié (il va jusqu’à éliminer des enfants, ce qui est plutôt rare dans le cinéma américain), il étrangle à tour de bras et même par la pensée, grâce à la Force qu’il est – tel qu’on le découvre dans La Guerre des étoiles – le dernier à posséder. Pourtant, derrière ce masque, il y a un humain, un humain emprisonné d’une armure qui est également son salut. Ce qui fait sa particularité c’est son histoire, insolite. Il n’est pas né méchant. Il n’a pas toujours porté un masque. Avant de devenir Dark Vador il était Anakin Skywalker, le père de Luke, héros de la trilogie. Dès sa filiation connue, celui-ci n’aura de cesse de tenter de ramener son père à la lumière.« 

https://www.lefigaro.fr/cinema/

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Tendance